La Chine redouble d’efforts pour promouvoir la construction modulaire

La Chine redouble d’efforts pour promouvoir la construction modulaire

Dans la Ville scientifique du futur de l’arrondissement de Changping de Beijing, avec 410 composants de structure en acier, 197 plaques de toit et 170 modules de mur-rideau photovoltaïque, les murs du centre photovoltaïque intégré au bâtiment de China Energy Investment Group Co., Ltd. ont été assemblés en sept jours seulement, comme s’il s’agissait des blocs de construction. Le bâtiment s’étend sur 1 063 mètres carrés.

La construction modulaire est une nouvelle méthode de construction. Avec les composants préfabriqués dans l’usine, les bâtiments sont assemblés sur place. Cette méthode de construction est caractérisée par une conception standardisée, des composants produits en usine, une décoration intégrée et une gestion basée sur les technologies de l’information. Elle garantit le développement durable en rendant les bâtiments respectueux de l’environnement et peu énergivores, et en maximisant leur valeur tout au long du cycle de vie.

Les bâtiments préfabriqués ont connu un développement rapide en Chine ces dernières années. En 2020, la superficie totale des nouveaux projets de construction modulaire mis en œuvre a atteint 630 millions de mètres carrés, en hausse de 50% sur un an et représentant 20,5% de la superficie totale des nouveaux projets de construction sur le continent chinois en 2020.

La construction modulaire représentera plus de 30% de nouveaux projets de construction en Chine d’ici 2025. Les déchets de construction émis par les chantiers de ces nouveaux projets seront inférieurs à 300 tonnes pour 10 000 mètres carrés, selon le Plan de développement de l’industrie de la construction de la Chine au cours de la période du 14e plan quinquennal (2021-2025) (ci-après dénommé le Plan) publié récemment par le Ministère du Logement et du Développement rural et urbain.

Un mécanisme de marché préliminaire sur le traitement et la valorisation des déchets de construction sera mis en place, et des projets de démonstration de construction verte seront lancés d’ici 2025.

La construction modulaire s’achève plus rapidement que la méthode traditionnelle de construction, et réduit également l’émission des déchets et de la pollution de l’environnement lors de la construction, comme les poussières et le bruit.

« Prenons par exemple un bâtiment résidentiel de 30 étages dont 35% des composants de construction sont préfabriqués. Le gain de temps réalisé par la construction d’un bâtiment à structure en béton préfabriqué peut aller jusqu’à 45% de moins par rapport au temps nécessaire pour construire un bâtiment traditionnel. D’ailleurs, la construction modulaire peut réduire de 40% la consommation énergétique, de 75% le nombre de travailleurs sur chantier et de 30% l’émission de poussières lors de la construction »,a déclaré Guan Yuancheng, responsable de la base industrielle de construction préfabriquée d’une entreprise de la province de Hainan dans le sud de la Chine.

En tant que l’un des secteurs piliers de l’économie chinoise, l’industrie de la construction chinoise a réalisé des progrès notables dans ses réformes et son développement.

La valeur ajoutée de ce secteur a connu une croissance annuelle moyenne de 5,1% au cours de la période du 13e plan quinquennal (2016-2020). En 2020, avec une valeur de la production totale de 26 390 milliards de yuans (environ 4 150 milliards de dollars) et une valeur ajoutée de 7 200 milliards de yuans, le secteur a contribué pour 7,1% au PIB de la Chine. La superficie totale des projets de construction de logements réalisés a atteint 14,947 milliards de mètres carrés, et 53,66 millions de personnes ont travaillé dans le secteur.

Cependant, l’industrie de la construction est toujours freinée par la qualité et l’efficacité peu élevées du développement. Ces problèmes se traduisent par le mode de développement extensif, la faible productivité du travail, la consommation et l’intensité énergétiques élevées et le manque d’ordre dans le marché.

Pour promouvoir la transition et le développement de l’industrie de la construction, le Plan a défini des missions principales du secteur, à savoir l’accélération du développement coordonné de la construction intelligente et de l’industrialisation de nouveaux types de bâtiments, l’amélioration du mécanisme du fonctionnement du marché, l’amélioration des modèles de construction et d’organisation des projets, la formation des travailleurs du secteur, l’optimisation du système visant à garantir la qualité et la sécurité des projets, le renforcement progressif de la capacité des projets à résister aux tremblements de terre et de prévenir des catastrophes, ainsi que l’accélération de l’expansion du secteur sur les marchés étrangers.

Le plan a proposé d’intensifier les efforts pour promouvoir la construction modulaire et la construction de logement de structure en acier de haute qualité. Il encourage les bâtiments publics, tels que les écoles et les hôpitaux, à prioriser la structure en acier. Le pays envisage de développer des bases de production des bâtiments préfabriqués. Il encourage les entreprises de construction, les entreprises Internet et les instituts de recherche à poursuivre la coopération, afin de renforcer l’application des nouvelles technologies dans le secteur de la construction, comme l’Internet des objets, les mégadonnées, l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle et la blockchain.

Un cadre préliminaire de développement de haute qualité du secteur de la construction sera mis en place d’ici 2025, et le niveau d’industrialisation, de numérisation et d’intelligentisation de la construction sera largement amélioré, selon le Plan. La transition verte du mode de construction aura largement porté ses fruits.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code